Le commerce électronique est une industrie très dynamique et les processus et méthodologies internes doivent être constamment adaptés pour répondre aux besoins organisationnels. La plupart des sites doivent être lancés le plus rapidement possible pour capitaliser sur le retour sur investissement (RSI), nécessitant ainsi des moyens productifs et efficaces pour accomplir les phases de découverte, de développement et de lancement.

Vue l’énorme pression de lancer un site dans un délai ou un budget bien spécifique, la plupart des gestionnaires dirigeant ces projets finissent par prendre des raccourcis. Par conséquent, cela entraîne de nombreux bogues et interruptions d’intégration. Souvent, non seulement les sites doivent être repensés, mais la pression de les stabiliser pour les périodes achalandées (tel que pour le vendredi fou) peut entraîner du développement majeur de dernière minute.

Si vous envisagez lancer un nouveau site Web de commerce électronique ou de migrer votre site Web existant, voici quelques points à considérer pour éviter la situation mentionnée ci-haut.

Le manque d’une équipe de projet dédiée avec des rôles clairement définis

Solution :
Choisissez vos ressources les plus fortes et placez-les à temps plein sur le projet. Définissez leurs rôles et assurez-vous qu’ils sont retirés des autres projets ou tâches opérationnelles. Souvent, un bon nombre de ces ressources devront apprendre une toute nouvelle plateforme, donc consacrer 100% de leur capacité sera un investissement à long terme pour votre organisation. Un employé concentré et dévoué fournira toujours un travail de qualité.

Échéanciers / délais et budget irréalistes

Solution :
Avant de consacrer des ressources, demandez à votre analyste d’affaires et / ou votre chef du commerce électronique évaluer les fonctionnalités optimales pour votre site Web. Une fois cette liste complète, planifiez une session de découverte de haut niveau avec votre partenaire d’intégration de système et déterminez ensuite un calendrier et un budget réalistes. Tenez compte du budget pour le développement, l’assurance qualité, les tests de régression et la résolution des bogues. Une fois que vous avez identifié le coût par fonctionnalité, attribuez leur une priorité pour vous aider à repousser certaines des ces fonctionnalités vers la phase 2 (liste des améliorations après le lancement). Cela va éviter de couper les coins ronds à certains moments et ainsi de futurs remaniements du site ou travaux d’intégration.

Manque de collaboration et d’alignement des équipes interfonctionnelles

Solution :
Avant de lancer votre projet, assurez-vous que tous les unités d’affaires impliquées connaissent l’échéancier, la porté du projet et leurs livrables. Rencontrez l’équipe du TI, du marketing, de votre centre de distribution, du commerce électronique et des opérations pour vous mettre d’accord sur le calendrier et les livrables – évitez le comportement en silo ! Les risques potentiels doivent être définis à l’avance, ainsi que la nomination d’un solide chef de projet numérique qui saura aider vos équipes interfonctionnelles à gérer les obstacles, les suivis et la documentation du projet.

Manque de données pour prendre des décisions éclairées

Solution :
Souvent, les détaillants font recours à des implémentations presque prêtes à l’emploi et / ou copient leurs concurrents (c’est-à-dire faisons ce qu’Amazon fait). La méthode idéale par contre, serait de collecter les données de votre site actuel (Google Analytics) ainsi que les commentaires de vos clients pour éviter un écart avec leurs attentes sur le site à l’avenir. Tout en maintenant l’intégrité du code de votre plate-forme (solution prête à l’emploi), personnalisez les fonctionnalités clés qui vous offriraient le meilleur retour sur investissement. La R&D faite avant le lancement d’un site peut jouer un rôle essentiel dans son succès.

Ne pas choisir le bon intégrateur de système (IS) pour votre projet

Solution :
Choisissez un partenaire en fonction de leur expérience dans l’industrie ainsi que le support opérationnel fournit. La plupart des partenaires peuvent lancer votre site dans un délai de 4 à 6 mois, mais plusieurs d’entre eux ont peu ou pas d’expérience dans la gestion du site par la suite. Par exemple, ils peuvent suggérer de personnaliser une intégration tierce sans bien comprendre l’impact sur un flux ou un service particulier. De nombreuses intégrations de mode de paiement peuvent également mal tourner car les équipes en finances n’ont jamais été impliquées. Dans la mesure du possible, choisissez un intégrateur de système qui vous guidera à travers votre projet en bien ciblant les implications des différents départements et qui correspondra le mieux à vos besoins et à votre réalité d’affaires.


Bien sûr, le nombre d’embûches liées à tout projet de commerce électronique peut varier, mais j’espère que cette courte liste vous a donné quelques points à considérer. La partie la plus intense et la plus lourde d’un projet de commerce électronique est toujours la phase de démarrage menant au développement. Définir les bases et les attentes de votre équipe peut soit définir la réussite ou l’échec de votre projet. Pensez aux implications à long terme au lieu de vous concentrer sur la gratification à court terme et surtout, ne perdez pas de vue l’objectif ultime.

Chez Incloud, nous avons non seulement la capacité d’implémenter un site rapidement, mais aussi l’expérience pour lancer des sites solides avec un minimum de bogues de régression. La continuité des activités et la satisfaction du client est notre priorité n° 1.

J’espère que cet article vous a donné matière à réflexion lorsque vous vous lancez dans un projet aussi excitant. N’hésitez pas à laisser vos commentaires ou suggestions ci-bas, ou à me contacter sur LinkedIn.

Partagez l'article:

Ressources qui pourraient vous intéresser